Oui, la Culture du Viol se porte bien, Merci.

Elle se calme la féministe ?

STOP ! PAUSE. On peut faire un petit point ensemble un instant ?

Donc là, on est dans un monde, en l’an 2018, en Occident, où les femmes qui luttent pacifiquement pour qu’on arrête de les violer et de les tuer sont dites extrémistes, ou « féminazies », où le mot « féminisme » est connoté négativement, pendant que des violeurs violent en réunion, s’affichent dans des groupes sur les réseaux sociaux et sont seulement condamnés pour « abus sexuels » ? Donc là on vit dans un monde où des mecs viennent m’expliquer tous les jours via messages privés sur Instagram et Facebook que c’est cool le féminisme mais « que certaines exagèrent un peu quand même », pendant que des groupes d’hommes hétérosexuels dits « célibataires involontaires » se forment, propagent la haine contre les femmes, et amènent à des meurtres sur la place publique ? On vit dans un monde où des hommes violent et tuent des femmes et des petites filles, sont condamnés, et récidivent faute de prise en charge et de suivi alors qu’ils sont connus des autorités ? On est vraiment dans un monde où on est en train de nous expliquer que faudrait pas trop gueuler contre le harcèlement sexuel et le viol, parce qu’on est en train de castrer les hommes et d’empêcher la drague, la séduction, et le sexe ?

WOW ! Vraiment ? On en est ENCORE là ? Je serai toujours effarée de voir la capacité des humains à revendiquer leur supériorité intellectuelle, technologique, scientifique et culturelle face à toute autre espèce connue, tout en prenant sans aucun souci pour excuse le caractère primitif et sexuel du pauvre homme en proie à ses pulsions, seul face à sa queue, quand il s’agit de parler de machisme, de sexisme et d’agressions sexuelles ! Des putains d’Hommes de Cro-Magnon !

Est-ce que, s’il vous plait, on pourrait juste l’espace d’un instant arrêter de TOUT CONFONDRE ?


Si tu n’es pas au fait des deux affaires (entre autres) auxquelles je fais référence dans le premier paragraphe, je te laisse en écouter le récit absolument iréel, invraisemblable, chimérique, inimaginable, et pourtant bien ancré dans la réalité. Assieds-toi (faut qu’j’te parle).

Il était une fois un viol en réunion

 

N.B : il est prouvé scientifiquement et par différentes études, notamment celle d’une chercheuse à Stockholm, que dans une très grande majorité des cas, les victimes de viol subissent un mécanisme de sidération psychique et de dissociation, appelé aussi « thanatose », terme utilisé quand un animal « fait le mort » en cas de danger (source : madmoiZelle). Ces mécanismes de défense qui se mettent en place pendant l’agression, tétanisent et paralysent la victime, l’empêchant donc de réagir et de se débattre. Oui, les études et récits scientifiques se trouvent en 2 minutes 30 sur Google. Non, les représentants de l’autorité n’ont de toute évidence pas Google, ou juste plus de mauvaise foi et d’incompétence que de fibre optique et de neurones.

 

Il était une fois la frustration sexuelle


 

Petit guide de bienséance
à l’usage de l’Humain en rut

Cas n°1 : « On peut même plus draguer bordel ! »

Je sais. Dans ce climat, il t’est très difficile de te positionner au milieu de la drague, de la « liberté d’importuner », du harcèlement de rue et de la gentille main au cul ! Laisse-moi t’expliquer. Draguer, séduire, faire la cour, sont des moyens employés par un-e individu-e dans le but de lier une relation amoureuse/de flirt/sexuelle avec un-e autre individu-e. Il est donc nécessaire, cher-e ami-e, que la personne que tu veux draguer ait envie d’être draguée.

!!! Attention, il y a un piège !!!

La drague n’est pas un processus à sens unique ! Séduire se fait à deux, et nécessite un consentement mutuel et éclairé ! Le fait d’ « importuner », de déranger, d’ennuyer, ne rentre pas dans le cadre de la séduction, en revanche, il peut rentrer dans celui de l’agression, ou du harcèlement.

Astuce : si tu veux savoir s’il-elle a envie que tu lui mettes une main au cul, passes d’abord par d’autres étapes telles que discuter, partager un diner ou une soirée à deux, ou encore, aller au cinéma. Un-e inconnu-e que tu croises dans la rue aura peu de chance de vouloir ta main sur son cul. Prudence ! Siffler, insulter et frapper ne donnera à personne l’envie de faire ta connaissance !

~

Cas n°2 : « Baaaaaah, elle a pas dit non ! »

Une relation sexuelle, comme toute relation, indique qu’il faut être (au moins) DEUX pour la vivre (cf. cas n°1). Ton seul désir et ta seule envie ne se suffisent pas à eux-mêmes. Tu dois tout d’abord t’assurer que la personne avec qui tu veux coucher est D’ACCORD !

!!! Attention, il y a un piège !!!

Etre bourré-e, dire non, fermer les yeux, ne plus bouger, et attendre que ça passe, ne sont ni des signes ostentatoires de consentement, ni des signaux de plaisir (cf. cas n°1). En revanche, les affirmations suivantes : « Oui. » « Va s’y. » « Déshabille-moi. » « Baise-moi. » « Prends les capotes dans la table basse entre le vibro et le bouquin de Laurent Gounelle. » sont un meilleur indicateur de volonté d’entamer un rapport sexuel consenti et éclairé. Mais cela ne doit pas t’empêcher de régulièrement t’assurer que ton ou ta partenaire est toujours d’accord pour que tu le-a touches ! Tu peux à ta guise utiliser ces petites phrases types pour t’en assurer : « Tout va bien ? » « Dis le moi si à un moment tu veux arrêter. » « Je peux t’enlever ton slip kangourou avec les dents ? »

Astuce : si tu es doté d’un coeur qui bat, et d’un cerveau naturellement irrigué, tu peux fouiller tout au fond de toi, et trouver Bienveillance et Empathie. Elles seront des amies  bonus fidèles, et seront un plus pour t’assurer que la personne que tu désires te désire aussi.

~

Grâce à ces deux petits cas pratiques, tu es désormais armé-e, et tu peux quitter le groupe des connards-ses qui mélangent tout et violent et harcèlent leur prochain. Et surtout n’oublie pas : si tu as un doute, c’est sûrement qu’il-elle ne veut pas !

Chienne

J’suis féministe maintenant. Pas toi ? Ah mais c’est HY-PER tendance en ce moment. Hyper classe. Ca rapporte un max de thunes. Vachement à la mode. J’ai un t-shirt où c’est marqué dessus d’ailleurs. Et puis deux stickers sur mon Mac aussi. En plus j’m’épile plus trop les aisselles et le maillot. Ca tombait bien j’avais plus de sous t’façon… 40 euros tous les mois… J’préfère être féministe. Ah mais toi t’es pas féministe ? Ah non non non non, je suis pas une féminazie, attention. Mais alors là… PAS DU TOUT. T’sais j’aime bien quand même la bonne virilité, les claques sur le cul et rentrer gratos en boîte. Pi t’façon je sais pas me servir d’un tournevis du coup j’m’occupe de mes ongles et du gratin dauphinois. De toute façon, il est HORS DE QUESTION que je perde toute ma féminité quoi, no way. Fin j’veux dire, je peux pas m’éloigner de mes talons et de ma salle de bain plus de douze heures, donc bon… En plus j’ai fait une putain d’affaire chez Hello Body au mois de mars. Tu sais c’est le mois de la Femme, j’ai eu tout plein de réducs sur les produits d’beauté. Ah. Excuse moi, j’dois raccrocher. J’parle trop fort Marc arrive pas à suivre le match.

Océane… J’voulais te dire. Je t’aime tellement. Et j’ai tellement envie de toi c’est pas facile en ce moment pour moi. Tu bosses tout le temps, quand tu rentres t’es sur ton téléphone… Je sais c’est pour le boulot, mais déjà que t’as des horaires de dingue. Moi j’aimerais bien que quand on regarde Peaky Blinders le soir tu sois pas H24 sur ton téléphone ou en train de corriger tes trucs sur ton ordi. Tu sais c’est pour ça que je t’aime. Ton indépendance, t’as pas froid aux yeux, t’es passionnée, j’espère que t’iras loin ! Mais bon lààà… On baise même plus ! T’es hyper fatiguée, tu me dis non, t’as l’esprit occupé… Tu voudrais pas bosser un peu moins ? Tu vois je savais que t’allais t’énerver. Putain c’est pas compliqué tu pourrais au moins faire un effort. Un missionnaire ça te demande tant que ça ? Tu t’étonneras pas si j’vais voir ailleurs. En plus avec tes gros pulls toute la journée, tu ressembles à un sac, les talons ça te dit rien ?

Héééééé les gars ! On a notre grande gueule de la soirée !!! Alors comme ça t’es féministe ? Et depuis quand ? Du coup c’est quoi le combat ? Nan parce que t’es quand même consciente que là si toi et moi on fait un bras de fer… J’risque quand même de te dégommer, même avec l’égalité salariale hein ! Ho ça va… Je rigole. Souris un peu non ? Tu vas te faire des rides. Allez, on se détend. J’te jure en plus moi j’respecte grave les Femmes. Fin normal j’ai une soeur et une mère comme tout le monde, j’veux pas qu’elles se fassent violer. Moi j’ai toujours dit, les femmes d’abord. Si un jour j’ai une fille t’façon je défonce le premier mec qui la touche. J’espère au moins que t’es pas de ces nanas qui croient que tous les mecs sont des agresseurs et des violeurs ? Parce que y en a quand même marre de devoir prouver qu’on est un mec bien. Maintenant on peut même plus draguer sans se faire insulter, CA VA. Tu vois c’est comme là, on est en soirée, tu t’es faite toute belle, on devine bien tes p’tits boobs dans ton chemisier et t’es bien moulée dans ton jean… Ça en dit long, hein…? Entre nouuuuuus, allez. T’aurais pas un peu le feu au cul toi quand même ? D’ailleurs t’as pas un 06 ?