À Moue reuse

Ma moue ? Elle est molle, elle est tendre, elle est ronde. C’est tout plein de douce tendresse, de présence matelassée, de corps enlacés, de mousse fouettée. C’est une main qui se plonge, qui s’enfonce dans du mou… Et le mou, c’est nous, c’est nos moues, qui se muent.

C’est plein de douce volupté, de bienveillance cocoonée. Prendre le temps d’être doux, d’être mous, d’être nous… Fusionner sur coussins, toujours lisses, toujours fins. Accompagnant, lentement, doucement… tous nos sens.

Enveloppés de satin, de nuages, de doigts fins. Dodus, à croquer, douceur, à sucer. Ma moue reuse, ta main tient. On se serre, on s’étreint. Et pitié, que tout passe, qu’il n’en reste rien à la fin.


Musique : La valse d’Amélie – Yann Tiersen

 

Publicités